Les chiffres de l’année passée affichent de nouveau un développement positif de notre comportement d’achat en ligne: nous faisons des achats en ligne pour des montants supérieurs, et nous le faisons de plus en plus souvent. En dehors des frontières, les possibilités deviennent encore plus grandes. Beaucoup de pays européens, et du monde aussi, ont déjà créé une législation qui garantit que les consommateurs soient protégés même s’ils achètent dans un magasin en ligne. Depuis peu une nouvelle disposition s’y est ajoutée pour toute personne vivant dans l’Union européenne.

Pour garantir que vous puissiez acheter où vous voulez (ou là où vous trouvez la meilleure offre!), la Commission Marché intérieur et protection des consommateurs du Parlement européen agit en vue de l’application uniforme des règles sur le plan des achats de consommateurs dans les différents pays-membres.

Vous pouvez désormais visiter sans problèmes le site web d’une marque de vêtements espagnole sans être dévié vers la variante belge. En effet, sur cette dernière on ne vous offre que les produits conçus pour notre marché, alors que la raison pour laquelle vous visitez une boutique en ligne espagnole est peut-être que vous voulez regarder au-delà des frontières belges. C’est le cas pour tous les commerçants en ligne dans les états membres de l’union européenne.

En plus, on a cherché une solution (et on l’a trouvé!) pour le cas où vous rencontrerez des problèmes avec un achat en ligne à l’étranger (bien évidemment uniquement en cas d’achats réalisés dans un des états-membres de l’UE). Le propriétaire est désormais obligé d’indiquer sur le site d’achat en ligne vers quels marchés il s’oriente spécifiquement). Si dans notre cas la Belgique est indiquée, vous pouvez invoquer le droit de la consommation belge. Si parmi les pays affichés vers lesquels le propriétaire du magasin en ligne s’oriente, vous ne retrouvez pas la Belgique, vous savez donc que si vous rencontrez un problème relié à votre achat en ligne, vous êtes lié au droit de consommation d’application dans le pays où se situe le magasin en ligne.

De cette manière la situation est devenue plus claire pour toutes les parties concernées. Le commerçant décide lui-même s’il veut oui ou non livrer des produits à l’étranger, et l’acheteur sait quel régime de droit il peut invoquer en cas de problème.

Ce nouveau téléviseur 4K Led en vente sur cette boutique web bon-marché allemande ou cette paire de bottes italiennes présentées sur cette boutique web stylée italienne gagnent-ils en attractivité...

Arag,
Votre partenaire de confiance jour après jour

Cookies sur ARAG.BE

Afin de vous fournir le meilleur service possible, nous utilisons différents types de cookies. Vous trouverez les détails et les possibilités de bloquer certains cookies dans notre politique de confidentialité.