Envisagez-vous, comme beaucoup d'autres employeurs, d'embaucher un étudiant pendant les vacances d'été ?

N'oubliez pas qu'il existe un certain nombre de règles juridiques, et ce, tant pour l'étudiant que l’employeur. Ces règles visent à assurer que l'expérience de travail se déroule dans les meilleures conditions.

Nous sommes heureux de vous donner quelques informations et conseils pour une embauche optimale.

Emploi - contrat de travail

En tant qu'employeur, vous devez assurer l'accueil et l'accompagnement de l'étudiant durant son premier jour de travail. Cela favorise l'adaptation et l'intégration de l'étudiant dans votre société et garantit que l'étudiant peut et va effectuer son travail correctement.

Vous pouvez également lui faire passer une période d'essai de 3 jours. La coopération peut dès lors être résiliée sans préavis ni compensation.

Il est très important de savoir qu'un accord écrit est obligatoire pour un étudiant. Si vous n'avez pas conclu d'accord, l'étudiant peut démissionner sans préavis ni indemnité.

N'oubliez pas de remettre votre règlement du travail à l'étudiant.

Le contrat de travail et le règlement du travail doivent tous deux définir clairement les heures ouvrées.
- Le temps de travail normal est de 8 heures par jour et de 40 heures par semaine au maximum.
- Dans le secteur privé, une réduction du temps de travail s'applique jusqu'à 38 heures par semaine. Il existe des exceptions pour certains secteurs, tels que la restauration.

Vous devez également tenir compte du fait que les jeunes de moins de 18 ans ne peuvent pas être employés le dimanche ou les jours fériés , sauf dans un nombre déterminé de cas :


  • • pour fournir une coopération en tant qu'acteur ou figurant
  • • pour participer à des événements sportifs
  • • pendant les vacances de Noël et de Pâques et pendant la période du dimanche de la Pentecôte jusqu'au 30 septembre dans les types de sociétés suivants, situées dans les stations balnéaires et climatiques et dans les centres touristiques :

    •      • commerce de détail ;
    •      • salons de coiffure ;
    •      • sociétés de divertissement et jeux publics ;
    •      • sociétés de location de livres, chaises et moyens de transport ;

  • • Travail dans un hôtel
  • • Travail dans une boulangerie
  • • Travail pour faire face à un accident qui s'est produit ou menace de se produire ;
  • • Travail pour effectuer des travaux urgents sur l'équipement ou activités découlant d'une nécessité imprévue pour assurer la continuité de l'exploitation.



Si vous pouvez utiliser l'un de ces cas exceptionnels, l'étudiant aura droit à un jour de congé supplémentaire qui suit immédiatement ou précède le dimanche ou le jour férié.

Les étudiants ont aussi droit à des pauses et à des périodes de repos . N'oubliez pas qu'une distinction est faite entre les étudiants mineurs et majeurs.

Salaire

Le salaire de l'étudiant est déterminé sur la base du salaire minimum dans le secteur dans lequel vous l'emploierez. Aucune échelle de salaires n'existe ? L'étudiant aura alors droit au « revenu mensuel minimum moyen ».

Maladie

Si votre étudiant est malade, il devra vous informer immédiatement de son incapacité de travail. Un certificat de maladie doit être délivré dans les deux jours si la CCT ou le règlement du travail le prévoit ou si vous-même, en tant qu'employeur, le demandez.

Devez-vous payer un salaire garanti ?


  • • Pour l'étudiant-ouvrier ou l'étudiant-employé qui est dans une période d'essai ou dont le contrat est conclu pour une période déterminée ou pour un travail clairement défini de moins de trois mois :
    Vous n'aurez pas à payer un salaire garanti si l'étudiant n'a pas encore travaillé depuis un mois. Après cette période d'un mois de service, vous devrez payer un salaire garanti pendant 14 jours.

  • • Pour l'étudiant qui a un contrat de travail d'au moins trois mois et qui n'est plus dans la période d'essai :
    Vous devrez payer un salaire mensuel garanti.


Accident de travail

Veillez à être bien assuré. En cas d'accident du travail ou sur le chemin du travail, l'étudiant peut également être indemnisé via votre assurance accidents du travail. L'étudiant doit vous en informer immédiatement, ainsi que sa mutualité.

Avez-vous des questions à ce sujet ? N'hésitez pas à contacter notre service d'assistance juridique.

Arag, Votre partenaire de confiance jour après jour

Cookies sur ARAG.BE

Afin de vous fournir le meilleur service possible, nous utilisons différents types de cookies. Vous trouverez les détails et les possibilités de bloquer certains cookies dans notre politique de confidentialité.