Personne n’a pu y échapper : le GDPR, Règlement européen relatif à la protection des données à caractère personnel, est entré en vigueur ce 25 mai dernier ! Nul doute que vous ayez reçu des dizaines de mails à ce sujet…

Il reste cependant encore beaucoup d’interrogations parmi nos assurés, raison pour laquelle nous prenons l’initiative de vous donner un éclairage particulier sur les implications concrètes de ce règlement européen dans la gestion de votre police et des dossiers sinistres.

Le GDPR protège les données à caractère personnel des personnes physiques, lorsqu’elles font l’objet d’un traitement par un « responsable de traitement », c’est-à-dire par toute organisation, publique ou privée, qui propose des biens et des services et qui collecte ces données. Le GDPR ne fait, en réalité, que renforcer la protection déjà offerte par une loi belge de 1992, au moyen, entre autres, de mesures contraignantes de sécurité dans le traitement des données, d’une information sur les droits de la personne concernée et d’un consentement spécifique pour le traitement des données sensibles.

ARAG a évidemment tout mis en œuvre pour être en conformité avec le GDPR et pour vous offrir la certitude que vos données seront traitées avec une sécurité renforcée.

Pour votre complète information, nous avons, à cet égard, rédigé un document d’information générale accessible sur notre site.

Le GDPR nous oblige également à obtenir un consentement spécifique dès lors que des données sensibles (au sens du GDPR) sont traitées par nos services. Ces données sensibles sont essentiellement des données médicales. Si vous souhaitez ouvrir un dossier afin d’être indemnisé à la suite d’un dommage corporel (accident de la route, accident de travail, etc), vous recevrez du gestionnaire de votre dossier un formulaire de consentement à lui renvoyer complété et signé pour accord. Ce formulaire, exigé par le GDPR, lui permettra de gérer le dossier et de poursuivre votre indemnisation auprès des responsables du dommage.

A cet égard, n’ayez crainte : nous nous engageons à ne communiquer les données que nous traitons qu’aux tiers impliqués dans votre sinistre (assureur de la partie adverse, expert, avocat, …) et ce, dans l’unique but de le gérer. Soyons donc rassuré : nous ne diffuserons aucune information à des fins commerciales.

Concernant nos couvertures, le GDPR ne fait pas l’objet d’un produit particulier. En fonction de la nature du sinistre, nous vous offrons les garanties prévues dans la police que vous avez souscrite, y compris si le sinistre porte sur le GDPR. Par exemple : votre police couvre la matière contractuelle et vous avez un litige avec votre consultant GDPR, avec lequel vous avez conclu un contrat. Nous couvrirons le sinistre comme tout autre sinistre contractuel.

Enfin, n’oubliez pas que notre ligne LHL (02/643.13.93) vous est également ouverte s’il vous reste des questions concernant le GDPR. N’hésitez pas, nous sommes là pour vous aider!

Arag, Votre partenaire de confiance jour après jour

Cookies sur ARAG.BE

Afin de vous fournir le meilleur service possible, nous utilisons différents types de cookies. Vous trouverez les détails et les possibilités de bloquer certains cookies dans notre politique de confidentialité.